Lama Cycles - Bike parts distribution company
 

Highland Mountain Bike Park, Part 1

12 juillet

 
 
Depuis quelques années, je me suis fixé comme objectif d'essayer de rider une nouvelle montagne à chaque saison. La course m'a évidemment aidé dans mon objectif (Camp Fortune, Massif du Sud, Anse St-Jean,…) mais après quelques années le facteur nouveauté a commencé à diminuer. Vous conviendrez que l'on devient confortable dans les montagnes que l'on connait trop bien. Prenez Bromont par exemple, j'ai de plus en plus de difficulté à y trouver mon adrénaline, j'ai fait le tour, je connais bien ce que je peux faire et je sais quels stunts je ne toucherais pas. Faut tout de même admettre que Bromont a fait du bon travail avec la nouvelle piste de course et autres améliorations pour remettre un peu de piment dans la sauce. Rider une nouvelle montagne, des nouvelles pistes, nous aide à s'améliorer en nous déstabilisant dans notre confort, on en revient toujours meilleur. Sans compter les joies d'un petit road trip.

Ma découverte de l'été 2009 fut Highland Mountain Bike Park. Highland est situé près de la ville de Tilton au New Hampshire à environ 4 heures et demie de Montréal, sous réserve bien entendu de l'humeur du sympathique douanier américain et de son gant en caoutchouc. Tilton est une ville de bord d'autoroute de taille moyenne, elle a l'avantage d'avoir de l'hébergement et des restos pour tous les goûts et les budgets. Highland s'est d'ailleurs organisé pour avoir des rabais dans certains hôtels pour les riders.

En apercevant la montagne, je me suis tout de suite dit que je ne me serais jamais déplacé jusque là si ça avait été pour faire du ski. La montagne est petite. Mais, il n'y a pas de ski ici ou plutôt, il n'y a plus de ski ici. Il y a définitivement des avantages d'être réservé uniquement au bike : moins de restriction pour le développement et l'entretien des pistes, et la saison est plus longue, pas de nécessité de fabriquer de la neige et de préparer la montagne pour le ski. La saison ferme généralement vers la mi-novembre.

Le premier contact avec Highland est le chalet fraîchement rénové, bien aménagé pour les riders et cozy. Avant de rider, il faut évidemment se soumettre aux formalités habituelles de nos voisins du Sud : regarder une vidéo nous montrant ce qui nous attend et signer des formulaires afin de renoncer à notre vie en dégageant tout ce qui bouge de toute responsabilité en cas de décès.

« Wow! » est la première chose qui m'est venu en tête quand j'ai regardé par la fenêtre du chalet et que j'ai vu le parcours de slopestyle en plein milieu de la montagne. Il est massif et intimidant. Malheureusement, je ne suis pas un rider de slopestyle, la montagne devait avoir autre chose à offrir pour me satisfaire.
 
 
Photo : Chris Vanderyajt
Rider : Cam Zink
 
J'ai découvert assez vite qu'il n'y avait pas que le gros slopestyle. Highland a bel et bien beaucoup plus à offrir. D'abord il faut prendre le vieux chairlift double d'une lenteur déconcertante mais, pour compenser, la montagne n'est pas haute et les files ne sont jamais longues. Malgré sa petite taille, Highland offre un bel éventail de pistes très bien aménagées. On a beau être sur la côte Est, tout près du Québec, les conditions des pistes sont différentes; la terre est plus sablonneuse, la traction en résultant n'est pas la même que chez nous et requiert une certaine adaptation.

Sur la droite de la montagne (vue de face) on peut compter sur Meadow's End, Fancy Feast et Catch Scratch Fever pour nous offrir des belles routes bien larges et bien lisses, parfait pour les débutants ou pour se réchauffer. Au bas de ce secteur, il y a un « skills center » avec des petites drops, jump, berms et un petit North Shore, pour débutant ou réchauffement, c'est selon. Vers le centre gauche, on retrouve les trois pistes bleues de la montagne : Shilelagh, Eastern Hemlock et la nouveauté Happy Hour. Les deux premières sont très agréables, beaucoup de virages serrés avec des bermes, pas techniquement difficile mais avec un super bon flow.

Passons maintenant aux choses sérieuses : les diamants de Highland. En commençant par la droite, on retrouve Threshold. Définitivement la piste la plus technique sur la montagne. Elle contient, selon moi, deux des stunts les plus cool de la montagne, un gros step up avec une rampe en bois et un gap drop sur un cap de roche à partir duquel il faut clairer une section pour atteindre le landing…ma plus grosse drop à vie je crois bien! La particularité de Threshold réside aussi dans ses sections techniques de roches plutôt sketchy! Sous la ligne du chairlift, on peut apercevoir NE Style, la piste de jumps de Highland et l'inévitable comparaison avec la célèbre A-Line. Tout en haut de NE Style il faut faire un choix : la terre ou les airs. Si on choisi la terre (facile) on descend, passe derrière la gros wall et on rejoint la ligne de jumps. Si on choisit les airs, on commence par un gros « teeter totter », puis vient la giga drop (on la voit du chairlift), elle est haute, très haute, et le landing est plutôt à pique. Je n'ai jamais rien vu de tel dans une station de vélo de montagne. Je suis sûr qu'elle se fait tout en douceur avec la bonne vitesse mais je n'ai pas tenté ma chance. On n'enchaîne ensuite avec un gros jump puis le wall avant de rejoindre l'autoroute de jumps. C'est quand même dommage que l'on soit obligé de se taper la giga drop pour pouvoir s'enligner sur le wall, j'aurais bien aimé l'essayer. Pour les jumps, rien à redire, bon format, belle diversité, sauf si ce n'est un certain manque de flow en milieu de parcours, il y a 2-3 jumps dur à bien enligner et clairer sans pédaler en fou entre chaque. Verdict : la A-Line trône toujours mais, très bel effort!

La Hellion et la Maiden Voyage sont les deux pistes techniques combinant des obstacles naturels mais surtout fabriqué par l'homme. La Maiden Voyage est une aventure en soit, la forêt y est plus dense, il fait plus sombre, j'avais soudainement l'impression d'être perdu très loin en forêt. La piste regorge de features en bois et une multitude de drops de toutes sortes et de toutes grosseurs. Un joyau de freeride. La Hellion est dorénavant une piste complète. Elle combine une section de virages serrés en forêt, une section technique avec des drops de bois et une autoroute avec quelques très beaux jumps. Les multiples drops du secteur Hellion et Maiden Voyage, et les quelques champs de roches de Threshold on eu raison de mon beau bike de DH monté  léger. Il a souffert.
 
Fin de la part 1
 
0 commentaire


Ajouter un commentaire

Nom :*
Courriel :
Commentaire :*

 
NOUS SOMMES DES LAMAS SOCIAUX
Facebook
Vimeo
Twitter
Pinkbike
CONTACTEZ NOUS AU :
1-888-295-LAMA
 
ACCÈS
 
NS Bikes
Octane one
Formula brakes
Industry nine components
Five ten
 
 
© Tous droits réservés Lamacycles Inc.
PenseWeb.com - Panier d'achat